Agenda

Octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
8
9
10
11
12
13
15
16
18
19
22
23
24
25
26
27
29

Mouvement de liaison

Ce mouvement relie chaque mouvement au précédent (du 1er au 8è) de manière à réaliser une suite continue, sans heurt..

Chaque mouvement préliminaire se termine sur l'expiration, les bras pendent au milieu des jambes écartés, le cou et le dos décontracté, la tête tombante (fig. 1).

Sur l'inspiration, se redresser en pliant les avant-bras sur le bras (fig.2); c'est le temps de l'inspiration complète. Continuer en développement les bras latéralement (fig.3) puis verticalement (fig.4). Avec la pratique, épaules, coudes et poignets très souples décriront un mouvement harmonieux. Fin d'inspiration, les mains se rapprochent l'une de l'autre, les doigts rentrant dans un léger contact.

Tenir les 2" de rétention sans marquer d'arrêt, en poussant les mains vers le haut, les bras s'allongeant. Tout le corps s'étire en souplesse, en élongation, sans crispation, les pieds restant fixés au sol.

Dès le début de l'expiration, les bras et les jambes amorcent un mouvement synchronisé :

a / les genoux se rapprochent l'un de l'autre progressivement les pieds à plat au sol et parallèles entre eux. En fin d'expiration, les genoux sont joints, les fesses abaissées sur les mollets (fig.5)

b / Les bras descendent devant le buste, paumes des mains tournées vers la poitrine dans un premier temps fig.5). Dans un deuxième temps, écarter les coudes latéralement dans la ligne des épaules; les poignets sont entraînés dans un mouvement de rotation, les bras se tendent devant soi, paumes face au sol, pouces en contact; continuer par un mouvement de rotation de l'intérieur vers l'extérieur, les paumes sont alors face au ciel, les petits doigts en contact.

En fin d'expiration, la position est accroupie, pieds écartés, bien à plats, genoux joints, paumes vers le haut, tête fléchie, menton sur la poitrine (fig.6).

En rétention poumons vides, relâcher la position pour retrouver la position fig. 1. L'inspiration pour exécuter le mouvement suivant se fait en se redressant jambes tendues, les bras décrivant en trois temps le geste habituel d'inspiration complète.

L'enchaînement avec le mouvement suivant se fait alors sur le temps de rétention poumons pleins, sauf pour l'appui au sol (3è mouvement) et le saut de la grenouille (8è mouvement), qui se prennent poumons vides après avoir fléchi en expirant (fig. 6).

Haut de page